A ce jour, 188 pays sont touchés par le coronavirus.  L’Europe reste fortement impactée avec plus de 2,52 millions de cas et 195 630 décès. Et la France n’est pas épargnée. Le virus circule de plus en plus dans l’hexagone, de nouveaux clusters voient le jour craignant craindre un retour de la pandémie. Alors, que répondre à la question « Coronavirus, une deuxième vague dès la semaine prochaine? »

A ce jour, plus de 12 millions de personnes sont atteintes du Covid-19 et, 550 440 personnes en sont décédées. Rappelons, cependant, que plus de 6,6 millions de personnes ont guéri de la Covid-19. En France, comme  de nouveaux clusters  avec 340 cas détectés depuis le 9 mai, dont 7 nouveaux ont été dépistés. Alors, coronavirus, une deuxième vague dès la semaine prochaine est-elle prévue?

Plus de 60,4 millions de personnes reconfinés dans le monde

Le 16 juin, la Chine a été la première a reconfiner un quartier de Pékin. Depuis, 60,4 millions de personnes sont reconfinés à travers le monde. C’est ainsi, par exemple, que :

  • le Portugal a reconfiné le 1er juillet 700 000 personnes,
  • entre le 23 juin et le 8 juillet, l’Allemagne a reconfiné deux cantons,
  • l’Australie a reconfiné Melbourne le 7 juillet, soit 5 millions de personnes,
  • l’Ouzbékistan a annoncé le 8 juillet reconfiné tout le pays, soit 33 millions de personnes,
  • jeudi 23 juillet l’Espagne a contabilisé 2615 cas de coronavirus en 24h. Depuis le 11 mai, l’Espagne n’a jamais eu autant de contamination à la Covid-19 en 24h. Le pays a reconfiné 70 000 personnes en Galice et 200 000 personnes en Catalogne et à Barcelone, les habitants, depuis vendredi 17 juillet sont appelés à rester chez eux,
  • En Italie, à Mondragine près de Naples plus de 700 personnes ont été confinés et des clusters sont apparus à Rome et à Bologne,
  • Au Maroc, l’ensemble de la commune de Tanger vient d’être reconfiné ce lundi 13 juillet,
  • La Californie a refermé, lundi 13 juillet, ses centres commerciaux, salles de spectacles, cinémas, etc. Et les élèves de Los Angeles, qui devaient reprendre l’école le 8 aout prochain ont appris qu’il n’en serai rien et qu’ils devront faire l’école à la maison jusqu’à ce que l’épidémie régresse très fortement.

La Mayenne est classée en « situation de vulnérabilité élevée »

Le seul d’alerte en Mayenne est dépassé

En France, la situation de la pandémie était déclarée par les autorités sanitaires, sous contrôle. Mais depuis hier, mercredi 15 juillet, celles-ci sont extrêmement inquiètes. D’après Santé publique France (SpF), 50,1 nouveaux cas pour 100 000 habitants ont été dépistés dans la semaine. La situation étant extrêmement grave, le Ministre de la Santé, Olivier Véran, vient de demander au Préfet, ce jeudi 16 juillet, de ne pas attendre le 1er aout prochain pour que le port du masque dans les endroits fermés soient obligatoires mais de l’obliger immédiatement. La campagne massif de tests a commencé depuis le début de la semaine avec, notamment quatre « drive-tests » à Laval, accessibles à tous.

La situation s’aggrave sérieusement en France

Selon Santé Publique France, les départements  où se trouvent le plus grand nombre de personnes hospitalisées à cause de la Covid-19 par rapport sont :

  • la Guyane (51,6 hospitalisations/100.000 habitants),
  • les Hauts-de-Seine (38,5),
  • et l’Indre (37,3).
  • En Mayenne, il y a un doublement du nombre de personnes hospitalisées durant la du 16 au 14 juillet, passé de 8,
  • A Paris il y a eu 29 hospitalisations dues à la Covid-19

Au total, en France, il y a entre 450 et 650 nouveaux cas de coronavirus par jour!

Des régions passent au rouge et à l’orange

coronavirus-une-deuxieme-vague-des-la-semaine-prochaine-santecool

Aujourd’hui mercredi 22 juillet, la Direction générale de la Santé (DgS), répertorie 208 foyers de Covid-19 en France et déclare que « la circulation du virus est en augmentation ». En effet, depuis le 9 mai dernier, 547 clusters ont été découverts. D’après la DgS la situation est « inquiétante » et pour le président du Conseil scientifique chargé de conseiller le gouvernement, l’hexagone peut rapidement « basculer » comme en Catalogne où le reconfinement a été promulgué .

La reproduction du virus bondit dans plusieurs régions. Le taux de reproduction du Covid-19 (appelé aussi « R effectif ») ne cesse de croitre. Ce jeudi 17 juillet, le Ministère de la Santé concernant déclare que trois régions passent en rouge :  la Bretagne à 2,62 ‘(110 nouveaux cas dont 48 dans le Finistère), la région PACA à 1,55 et La Réunion à 2,26. Pour comprendre ces chiffres cela signifie que 10 personnes infectées en Bretagne en contaminent 26 et, que 10 personnes en région PACA en contaminent 15.

En Bretagne, ce chiffre a doublé une semaine et se rapproche, malheureusement, des chiffres examinés d’avant le confinement. C’est le taux le plus important recensé en France. Et Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, d’analyser sur BFM TV : « C’est un chiffre inquiétant, ça veut dire que l’épidémie repart, il ne faut pas tourner autour du pot. Pour qu’une épidémie cesse, il faut que ce chiffre passe en dessous de 1. »

Et deux autres en orange : la Bourgogne-Franche-Comté à 1,21 et la région Auvergne-Rhône-Alpes

Santé Publique France explique qu’il faudra attendre environ 9 jours pour connaitre réellement les derniers chiffres et agir en conséquence.

Ce vendredi 17 juillet, le Ministère de la Santé déclare que trois régions passent en rouge :  la Bretagne à 2,62 et la région PACA à 1,55 et La Réunion à 2,26.

Et deux autres en orange : la Bourgogne-Franche-Comté à 1,21 et la région Auvergne-Rhône-Alpes .

Notons que le taux de reproduction du coronavirus en Ile de France ne cesse, lui, aussi de croître. Regardez la carte de ce jour :

Santé Publique France explique qu’il faudra attendre environ 9 jours pour connaitre réellement les derniers chiffres et agir en conséquence.

Vers le port du masque obligatoire dans toute la France?

Coronavirus, une deuxième vague dès la semaine prochaine? Le conseil scientifique s’inquiète et a peur qu’une nouvelle vague de Covid-19 arrive cet été en France. De plus, de nombreux scientifiques réclament que le port du masque devienne obligatoire dans les endroits clos (bibliothèques, cinémas, théâtres, musées, salles de spectacles, auditorium et conférences, magasins,  Cette crainte est due non seulement :

  • au cas de la Mayenne, de la Nouvelle Aquitaine, des Pays de Loire et de Marseille, ville qui inquiète énormément les autorités de santé avec des cas de contamination exponentiels depuis des jours,
  • aux différents foyers de contaminations dans le monde, en Europe (où bon nombre de reconfinement viennent, comme nous l’avons vu plus haut, d’être remis en place), et, bien sûr en France même si les autorités, estiment que pour l’instant, ils sont sous contrôles,
  • aux nouvelles découvertes ( 239 scientifiques ont ainsi interpellé l’OMS ainsi que toutes les autorités sanitaires de la planète)  de transmission du virus prouvant que la Covid-19 peut contaminer les personnes par l’air à des dizaines de mètres et l’air que l’on respire pourrait être contaminé ; principalement dans des endroits clos; avec les micro gouttelettes,
  • à la présence du coronavirus dans les eaux usées qui permettent de connaitre le degré de circulation du virus dans une région donnée,
  • au fait que les aéroports et les frontières sont rouverts, que bon nombre de ces pays sont en plein boom épidermique (Brésil, États-Unis,…) et qu’à l’arrivée sur notre territoire aucun contrôle ne soit effectué, bien que cela devrait changer.
  • au nombre d’appels à SOS Médecins qui ne cesse d’augmenter (326 interventions hier 9 juillet soit 111 de plus que vendredi dernier)
  • au laisser-aller de la population qui ne respecte plus les gestes barrières ni le port du masque,
  • au brassage de la population, avec les vacances,
  • à la période des soldes qui va voir affluer les gens dans les boutiques.
  • Aux concerts, raves et soirées (à Nice, dans la Nièvre, sur le bassin d’Arcachon, etc. ) où les gestes barrières sont totalement oubliés!

L’ensemble de la population doit impérativement porté un masque. Seule mesure pour se protéger du coronavirus. D’ailleurs, la Belgique vient de rendre obligatoire le port du masque à partir de samedi dans les lieux publics fermés et les centres commerciaux. Seuls les enfants de moins de 12 ans en seront dispensés bien que les autorités Belges le conseillent. Et ce juillet 17 juillet, d’après Sciensano la Belgique recense 199 nouveaux cas de Covid-19.

Et le professeur Jean-François Delfraissy d’expliquer : « Le port du masque dans les transports ou le lavage des mains sont des choses qui sont restées, mais par contre, les gestes de distanciation sociale plus généraux sont en train de se perdre. Et je dis « attention, le virus circule encore ». On le voit tout près de nous : en Espagne, en Allemagne, en Angleterre, on a dû reconfiner au niveau local. Si nos concitoyens continuent à s’écarter de ces mesures, le risque d’une reprise, un peu différente, avant la fin de l’été reste toujours possible.« 

Selon l’étude de Santé publique France, de ce mercredi 22 juillet, il est encore trop tôt pour savoir exactement combien de personnes sont décédées depuis la reprise de l’épidémie en France à cause des décès à domicile. Et l’agence de déclarer :  « En l’absence de tests PCR systématiques, certains décès déclarés ont probablement été à tort associés » à la Covid-19.

Fort de ces  constats, Emmanuel Macron vient de décider que le port du masque sera obligatoire dans tous les lieux fermés à partir du 1er aout. On ne connait pas encore les modalités ni si les enfants avant 11 ou 12 ans devront également porter des masques.

 

 

Sources : AFP, DGS, SpF