Face à un accident de la vie, à une maladie ou au grand âge, non nombre de personnes se retrouvent en situation de dépendance temporaire ou définitive. En ce qui concerne les personnes âgées, seuls 20% des Français de plus de 85 ans se retrouvent en situation de dépendance. Comment maintenir les personnes à domicile en leur prodiguant les meilleurs soins ? Réponses.

 

D’après une étude MSI, sur le marché de la Téléassistance pour le maintien à domicile en France, le risque de tomber et de se blesser augmente de 50% chez les personnes âgées de plus de 80 ans, C’est ainsi, que les chutes sont les causes les plus fréquentes de décès : entre 4000 et 4500 par an.

De plus, chaque année, les cas de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ne cessent de croitre : en 2016 nous comptions 900 000 malades d’Alzheimer, soit 20 000 cas de plus chaque année, en France. Mais ce n’est pas parce que l’on est face à une perte d’automne que l’on se doit de quitter son domicile.

La reconnaissance et la prise en charge de la dépendance est primordiale. Car bien souvent la personne âgée ne pouvant plus faire preuve de l’autonomie qu’elle avait plus jeune, n’ose pas demander de l’aide. Par honte, souvent. Par peur, parfois. Par méconnaissance, aussi. Résultat, le personnel soignant peut sous-estimer ses besoins, ou au contraire faire pression pour que les personnes en perte d’autonomie entrent dans un établissement spécialisé. Ce que ne souhaitent surtout pas la grande majorité d’entre elles, à savoir 8 français sur 10 !

Et il est désormais plus que possible d’aider les personnes fragilisées à rester chez elles. Ne serai-ce pas la meilleure des solutions, d’ailleurs ?! Pour le bien-être, pour garder le moral, pour garder la convivialité de son domicile.

L’APA pour un maintien à domicile

L’allocation personnalisée d’autonomie (Apa) à domicile permet aux personnes âgées en perte d’autonomie de continuer à vivre chez elles. Comme le souhaitent plus de 8 Français sur 10. Cette aide nationale a les mêmes critères d’attribution, quel que soit le lieu de résidence. En outre, les demandes d’Apa et la prise en charge sont gérés par les conseils départementaux. De fait, n’hésitez pas à contacter une assistante sociale si vous rencontrez des problèmes. De plus, cette dernière pourra mettre en place toute une série d’aide comme la livraison des repas à domicile, une aide ménagère pour le ménage et les courses, un lit médicalisé si besoin est, des séances de kiné et/ou d’ergothérapeute, des sorties, l’aide à la toilette et à l’habillage, la prise en charge des médicaments… Le site https://www.ouihelp.fr propose toute une structure pour aider au mieux les personnes dépendantes et leurs proches.

Des professionnels de l’aide à domicile

Le métier de l’aide à domicile a énormément évolué ces dernières années et c’est professionnalisé. Les aides-soignants, infirmiers, aides ménagères, kinés, médecins,… travaillent de concert et s’adaptent au fur et à mesure qu’un besoin se fait sentir et répondent aux attentes de la personne en perte d’autonomie et de ses proches. Et tout cela dans la bienveillance, l’empathie, la douceur et la gentillesse. Nous avons eu un coup de cœur Ouihelp à Paris qui offre tous ces services!

 

Sophie Madoun