Carla Bruni aurait pu faire économiser plus de 400,000 euros aux contribuables français si elle avait fait appel à un freelancer pour la réalisation du site web et de la promotion de sa fondation.

carla bruni

Des pétitions qui se multiplient

Une nouvelle histoire de mauvaise utilisation de fonds publics vient entacher la très bonne réputation de l’ex-première dame de France. On lui reproche dans une pétition qui circule actuellement sur le web  (http://www.change.org/fr/pétitions/carla-bruni-faites-don-des-410000-d-argent-public-dépensés-pour-votre-site-personnel) d’avoir sollicité des fonds de l’Elysée, et donc du contribuable, pour financer la création d’un site web institutionnel et sa promotion. Il apparaît naturellement à bon nombre d’experts du secteur de l’informatique et notamment aux milliers de développeurs web freelances que cette somme de 410,000 soit exagérée compte tenu du résultat présenté sur ce site de charité. (http://www.carlabrunisarkozy.org/fr/fondation-carla-bruni-sarkozy/)

Le rapport de la Cour des Comptes

Face à toutes les rumeurs qui circulent actuellement autour du coût exagéré de la construction du site officiel de la fondation de Carla Bruni en 2011 et 2012 et après la publication du rapport de la cour des comptes (http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Les-comptes-et-la-gestion-des-services-de-la-Presidence-de-la-Republique) du 15 juillet dernier, le site d’externalisation www.freelancer.com a lancé un rapide appel auprès de sa communauté d’utilisateurs, pour une grande part experts dans les métiers du web et des IT, en leur demandant de réaliser un site similaire à celui de la fondation de Carla Bruni, comprenant la développement et la rédaction des contenus.

Des candidatures spontanées de professionnels freelances

En quelques heures, plusieurs offres ont été faites pour une moyenne inférieure à 2500 euros ! Des prestataires très sérieux ont pour certains demandé une rétribution supérieure à 3000 euros et ils sont encore loin du compte ! A l’image des 58,000 signataires de la pétition, des milliers de travailleurs freelances ou auto-entrepreneurs spécialisés dans la programmation web auraient sans doute aimé contribuer au développement d’un tel site, travaillant pour une bonne cause, à des prix plus que raisonnables…