Oubliez le calendrier de l’avent traditionnel! foodwatch lance son Calendrier de l’avent : une arnaque par jour à éviter! Car on le sait bien, décembre est propice aux arnaques sur l’étiquette. Alors, ne vous faites plus avoir!

Cette année, l’équipe de foodwatch en France a décidé de se passer du sacro-saint calendrier de l’avent pour le remplacer par le « Calendrier de l’avent : une arnaque par jour à éviter! ». A l’approche de Noël, les rayons des supermarchés débordent de produits parés de leurs plus beaux atours pour attirer le chaland : c’est doré, suremballé, c’est bourré d’additifs controversés pour la santé, c’est chic et cher (même si c’est du chiqué), c’est de l’ultra-transformé qui se fait passer pour du traditionnel, soi-disant français, c’est aussi souvent plein d’huile de palme ou d’insectes planqués dans des produits étonnants. Du pur bluff. Chaque jour, du 1er au 24 décembre, foodwatch révèlera un nouveau produit et son arnaque sur l’étiquette.

Un calendrier de l’avent pour lutter contre les arnaques sur l’étiquette

« Les fêtes sont la période idéale pour induire les consommateurs·trices en erreur. Aucun rayon n’y échappe. Mais les foodwatchers sont de plus en plus vigilants et nous alertent sur ces arnaques sur l’étiquette », explique Camille Dorioz, responsable de campagnes chez foodwatch. Certains produits figurant dans le « Calendrier du vent 2019 » sont en effet des trouvailles des consommateurs eux-mêmes qui ont alerté foodwatch; d’autres ont été repérés par l’équipe de l’ONG qui passe énormément de temps à faire… les courses, tout simplement.

Les arnaques que vous voudrez éviter en cette période de fêtes

L’arnaque à l’origine

  • Miel de montagne bio qui vient de très très loin (Famille Vacher),
  • Olio extra vergine di oliva, écrit en italien dans le texte mais l’huile n’est pas si italienne que ça (Cirio),
  • 2 coquilles Saint-Jacques à la bretonne mais les coquilles ont des origines diverses (Tipiak),
  • Saumon Atlantique fumé qui mentionne qu’il a été « pêché » en Écosse à l’avant de l’emballage mais c’est de l’élevage (Guyader),
  • Escargots de Bourgogne (Picard) qui sont soit hongrois, soit lituaniens, soit roumains;

L’arnaque aux additifs controversés pour la santé

  • Spécialité au vinaigre balsamique de Modène saveur truffe (Maille) avec du caramel au sulfite d’ammonium (E150d),
  • Assiette de charcuterie qualité garantie (Montagne noire) avec du nitrite de sodium (E250) et du nitrate de potassium (E252),
  • Biscuits Calèches Sélection gourmande (LU), avec des diphosphates  (E450),
  • Mousse de canard pur canard ‘Recette traditionnelle’ (Maison Prunier) avec des nitrites,
  • Bloc de foie gras canard authentique IGP Sud-Ouest, oui mais avec des nitrites (Delpeyrat) ;

L’arnaque au prix avec un visuel vendeur : placés dans le bon rayon, ces produits jouent sur l’ambiguïté.

Placés dans le bon rayon, ces produits jouent sur l’ambiguïté.

  • Confiture de figues pour foie gras (Labeyrie) dix fois plus chère que le même type de confiture vendue au rayon confitures sans la mention ‘foie gras’,
  • Fromage pour tartiflette (RichesMonts) qui n’est pas du reblochon,
  • Pain d’épices au miel (Brossard) bourré de glucose-fructose et avec très peu de miel,
  • Les noix de la mer à poêler (Fleury Michon) dont la forme imite les Saint-Jacques mais c’est du colin,
  • Suprême de volaille aux morilles (Liebig) qui ne contient même pas 1% des morilles généreusement présentées à l’avant,
  • Perles de hareng fumé (Arënkha) qu’on pourrait confondre avec des œufs de lompe sauf que c’est du hareng fumé teinté avec de l’encre de seiche, vendu 20 fois plus cher que le hareng fumé entier ;

L’arnaque à l’huile de palme

Les fabricants masquent souvent la présence d’huile de palme en détournant l’attention avec des astuces marketing censées nous inspirer confiance. Rappelons que l’huile de palme est très controversée pour son impact sur l’environnement, les droits sociaux et la santé. On en retrouve dans :

  • Truffes fantaisie éclats de noisette (Cémoi) qui affirment sur l’emballage être éthiques, transparentes, protégeant la forêt,
  • Papillotes chocolat praliné Pralissim’ (Revillon Chocolatier),
  • Chocolats After Eight (Nestlé),
  • Sélection petits fours ‘Les nuits enchantées’ (Blini),
  • Ferrero rochers ‘Golden experience’ (Ferrero) ;

L’arnaque aux animaux masqués

  • Biscuits roses de Reims (Fossier) tiennent leur rose de résidus d’insectes écrasés, les cochenilles,
  • Schoko-bons (Kinder, Ferrero) qui contiennent du schellac, une sécrétion de cochenilles qui donne cet aspect brillant au produit. Miam!

 

Pour avoir le Calendrier de l’avent : une arnaque par jour à éviter, cliquez ICI