Ma-commune-a-du-Coeur

L’Association RMC/BFM lance le Label « Ma Commune a du Cœur ». Objectif : valoriser les bonnes pratiques locales et inciter les communes à se mobiliser pour faire baisser le nombre de victimes d’arrêt cardiaque.

 

Plus de 40 000 personnes meurent chaque année en France d’un arrêt cardiaque. Le taux de survie s’élève à 5%. Il est possible de faire mieux et de sauver plusieurs milliers de vies.  

Les communes et leurs maires jouent un rôle clé en matière de prévention des risques liés à un accident cardiaque. Ils ont en effet la possibilité d’installer des défibrillateurs cardiaques ; ils peuvent participer à la formation de la population aux gestes de premiers et renforcer l’information du grand public.

Le sens de ce Label, c’est d’encourager les communes à agir en reconnaissant leur mobilisation à travers l’octroi d’un Label qui prendra la forme d’un cœur apposé sur le panneau d’entrée de ville.

Pour obtenir le Label, les communes qui le souhaitent pourront répondre à un questionnaire en ligne sur le site www.macommuneaducoeur.org à partir du 12 novembre 2013 et jusqu’au 15 mars 2014.

Un comité d’experts accompagnera l’Association RMC/BFM pour décerner le Label « Ma Commune a du Cœur ». Il est composé de 10 personnalités représentants des collectivités locales, des professionnels de santé, médecins et urgentistes. 

La première cérémonie de remise du Label « Ma Commune a du Cœur » est prévue au mois d’avril 2014, après les élections municipales.  

Pour Isabelle Weill, présidente de l’Association RMC/BFM, « ce Label va permettre de valoriser les communes les plus mobilisées et de partager les bonnes pratiques locales. Notre objectif à travers cette initiative, c’est de convaincre les communes à agir sur cet enjeu de santé publique, plutôt que de les y contraindre. A la clé il y a la perspective de sauver chaque année des milliers de vie et j’ai la conviction que nos maires, qui se battent chaque jour pour améliorer la vie de nos concitoyens, y sont sensibles. Je compte donc sur eux ».