Alice-une-it-girl -de-15O-ans-santecool

Alice, la petite fille curieuse, rêveuse et attentionnée née de la plume de Lewis Carroll, a été l’héroïne de deux de ses romans : « Les aventures d’Alice au pays des merveilles » et « De l’autre côté du miroir ». Confrontée à des situations insolites, Alice n’a cessé de vivre des aventures aussi étranges qu’absurdes contées de générations en générations, chacune d’entre elles se réappropriant son curieux pays des merveilles – un lieu aussi improbable qu’imaginaire où tout est possible.

 

Inédite et spectaculaire, la nouvelle aventure Disney ALICE DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR – qui sortira au cinéma le 1er juin – permet de retrouver les célébrissimes personnages des récits de Lewis Carroll. Alice doit cette fois retourner

dans le monde fantastique d’Underland et voyager à travers le temps pour sauver le Chapelier Fou. Le réalisateur James Bobin livre ici sa propre version de l’univers visionnaire créé par Tim Burton en 2010 pour ALICE AU PAYS DES MERVEILLES. Le film a été écrit par Linda Woolverton d’après les personnages créés par Lewis Carroll. ALICE DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR réunit les stars du premier film Johnny Depp, Anne Hathaway, Mia Wasikowska, Matt Lucas et Helena Bonham Carter, et introduit de nouveaux personnages incarnés par Rhys Ifans et Sacha Baron Cohen.

Découvrez un reportage sur l’évolution du personnage d’Alice

Du 27 mai au 15 juillet, la galerie Arludik met en avant les œuvres des character designers Bobby Chiu et Kei Acedera, exposant leurs nouveaux dessins d’études, aquarelles et crayonnés originaux ainsi que les peintures numériques finalisées qui ont servi de base à la direction artistique d’ALICE DE L’AUTRE COTE DU MIROIR. Les artistes proposeront aux amateurs d’art et aux collectionneurs qui rêvent d’acquérir une de leurs œuvres  une série de dessins, aquarelles et peintures originales rendant hommage au film de James Bobin. Plus de 40 œuvres seront exposées, accompagnées d’un décor dessiné par l’artiste environnementale et pétaliste Claire Boucl : un espace en branches de bois inspiré de l’univers fantasmagorique du livre de Lewis Caroll en confectionnant différents éléments issus du texte original tels le temps, la végétation, le rêve et le jeu d’échec …?

Neuf ans après l’opéra pop Monkey, Journey to the West (2007), le compositeur pop-rock britannique Damon Albarn retrouve la scène du Châtelet pour la création française de WONDER.LAND, un nouveau musical 2.0 inspiré des « Aventures d’Alice au pays des merveilles », le chef d’œuvre de Lewis Carroll. Aly, adolescente malheureuse chez elle comme au collège, s’échappe dès qu’elle le peut dans le monde virtuel de WONDER.LAND, un jeu en réseau dans lequel chaque participant se créé un avatar. Au sein de cet univers, elle devient Alice, la fille belle et courageuse qu’elle rêve d’être dans la réalité. Présenté du 7 au 16 juin, le Châtelet poursuit ainsi sa mission de création d’œuvres musicales hybrides avec un nouveau musical qui, comme le livre dont il s’inspire, s’adresse autant aux adultes qu’aux enfants.

 

S.C.