Avec 700 000 diabétiques en France, le diabète est devenu une véritable épidémie. Selon les prévisions, un Français sur dix sera touché par le diabète d’ici 10 ans si l’on ne fait rien. Alors (ré)agissons !

diabète-santecool

« On estime à 700 000 le nombre de diabétiques qui s’ignorent », précise Gérard Raymond, Président de l’AFD. « Avec plus de 3 millions de personnes atteintes, soit 5% de notre population, cette épidémie silencieuse et galopante pourrait toucher 1 Français sur 10 dans 10 ans ! N’est-il pas temps de se mobiliser pour faire de la prévention ?». Le diabète ne doit pas être pris à la légère et se place dans la catégorie des maladies « graves » qui cause environ 30 000 décès chaque année.

Une épidémie galopante et silencieuse aux complications dramatiques

Le développement du diabète de type 2 peut passer inaperçu pendant de longues années : il s’écoule en moyenne 5 à 10 ans entre l’apparition des premières hyperglycémies et le diagnostic du diabète. Et c’est souvent à l’occasion des premières complications graves que la personne consulte. Ce diagnostic tardif engendre des complications dramatiques : le diabète est, notamment, la 1ère cause de cécité avant 65 ans, la 1ère cause d’amputation hors accident, la 2ème cause de maladies cardiovasculaires et 30 000 décès lui sont imputables chaque année.

Les 2 types de diabète

On distingue principalement deux types de diabète : le diabète de type 1 qui touche 6% des diabétiques et le diabète de type 2 qui en touche 92 %1. Les 2 % restants représentent les autres types de diabète rares ou indéterminés.

Le diabète de type 1 :

Le diabète de type 1 est une maladie « auto-immune » qui touche les enfants ou les jeunes adultes et se caractérise par une insuffisance ou une absence de fabrication d’insuline par le pancréas. En hyperglycémie chronique une personne atteinte du diabète de type 1 est insulinodépendante et doit suivre un traitement rigoureux en apport d’insuline.

Contrairement au diabète de type 2, on ne peut prévenir l’apparition du diabète de type 1.

Le diabète de type 2 :

Le diabète de type 2 est la forme la plus fréquente du diabète qui touche 2,7 millions de personnes en France.

Ce diabète peut se développer sous deux formes :

– L’insulinopénie : le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais en faible quantité par rapport au taux nécessaire de sucre dans le sang.

– L’insulinorésistance : le pancréas fabrique de l’insuline mais celle-ci agit mal dans l’organisme. 

2 g/l dans le sang : la ligne à ne pas franchir

Le diabète est une maladie chronique et hétérogène qui se caractérise par un taux de sucre trop élevé  dans le sang. Ce phénomène est dû à un mauvais fonctionnement du pancréas qui ne fabrique plus ou pas assez d’insuline. Une personne est diabétique lorsqu’à jeun et à deux reprises son taux de sucre dans  le sang est supérieur ou égal à 1,26 g/l ou « à 2 g/l à n’importe quel moment de la journée.

Activité physique et alimentation : les 2 atouts anti-diabète

Il n’existe pas de cause précise pour le diabète de type 2, mais un ensemble de facteurs favorisants :

-L’hérédité : 40 % de risque de développer la maladie avec un parent diabétique et 70 % de risque avec 2 parents diabétiques.

– Les facteurs environnementaux :

Une mauvaise alimentation ou une vie sédentaire peuvent être responsables du surpoids. Si l’on ne peut  rien faire contre l’hérédité, ces 2 facteurs doivent faire l’objet de toutes les attentions des personnes à risque.

– L’activité physique :

L’activité physique stimule l’entrée du glucose dans les cellules musculaires et peut retarder, voire empêcher,  l’apparition de certains diabètes de type 2. Par ailleurs, elle permet de diminuer les doses d’insuline à  s’injecter.

L’alimentation :

Quelques règles simples de diététique sont indispensables pour mieux vivre avec un diabète. En effet, un excès de graisse, surtout au niveau abdominal, entraîne une moins bonne action de l’insuline et une augmentation de la glycémie. Le sucre reste donc dans le sang et favorise le diabète.

Pour en savoir plus lisez notre article : L’alimentation anti maladies chroniques, http://santecool.net/lalimentation-anti-maladies-chroniques/

 

 

Pour enrayer cette épidémie silencieuse, l’AFD fait porter son message de prévention par une campagne média et une campagne « terrain » qui sera menée au plan national par ses 105 associations locales et régionales.

L’Association lance aussi un appel aux pouvoirs publics et à nos gouvernants :«Avec plus de 3,5 millions de personnes atteintes pour un coût de 18 milliards par an, n’est-il pas temps de se mobiliser ?

C’est tous ensemble que nous réussirons à réduire les complications et le coût du diabète. C’est tous ensemble que nous ferons de l’éducation à la santé et de la prévention.

Pour faire le test de risque et en savoir plus sur le diabète www.contrelediabete.fr