Trier l’armoire à pharmacie: le réflexe pour une automédication en toute sécurité !

Alors que le printemps est l’occasion de faire du rangement dans la maison, le Groupe PHR (10% des officines françaises), rappelle que l’armoire à pharmacie doit elle aussi faire l’objet d’un tri régulier. En effet, selon le baromètre Groupe PHR-IFOP, 1 Français sur 2 pratique aujourd’hui l’automédication1 : cette dernière comporte cependant des risques, et doit se pratiquer avec les conseils du pharmacien. Une armoire à pharmacie triée, rangée et organisée est la première étape vers une automédication en toute sécurité.

PHARMACIE-santecoolPourquoi trier et ranger son armoire à pharmacie ?

L’automédication connait une progression constante (+3.2% en 20122), confirmant l’intérêt certain de la part des Français.  Non anodine, cette pratique nécessite toutefois de demander conseil au pharmacien et de prendre quelques précautions élémentaires, car tous les médicaments contiennent des substances actives qui ont différents effets sur l’organisme et peuvent être potentiellement dangereuses pour la santé. Ce risque de iatrogénie est l’un des éléments principal à prendre en considération avant de s’auto-médicamenter.

Le premier réflexe au quotidien consiste à conserver toutes les informations liées au médicament : notice, emballage (symptômes traités doivent être inscrits sur la boîte) et ordonnance de la personne concernée et ce, afin d’éviter tout accident et protéger les plus fragiles (les seniors, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes diabétique par exemple). Dans le même sens, un tri tous les six mois permet de surveiller la date de péremption des médicaments.

 

Quels sont les bons réflexes pour une armoire à pharmacie sécurisée ?

Bien choisir son emplacement

Tout d’abord, l’armoire à pharmacie doit être placée à l’abri de la chaleur, de l’humidité et de la lumière afin d’éviter la dégradation des médicaments. Il faut également qu’elle soit placée en hauteur (hors de portée des enfants mais accessible facilement pour les adultes) et qu’il soit possible de la fermer à clef. On estime que chez l’enfant, plus d’une intoxication médicamenteuse sur 2 serait due à une ingestion accidentelle3. La traditionnelle étagère dans la salle de bain n’est donc pas la solution idéale…

Trier les médicaments et entretenir le « kit des indispensables »

Une armoire à pharmacie doit contenir en permanence l’indispensable, comme un kit de premiers secours (désinfectant, pansements, compresses, pommade contre les coups) et des médicaments contre les maux du quotidien (mal de tête, d’estomac…), mais elle ne doit pas être trop remplie. Il est aussi primordial de rapporter en pharmacie tous les médicaments périmés et inutiles régulièrement.

Ranger et optimiser les médicaments

On sépare les médicaments vétérinaires de ceux destinés à la famille (en séparant ceux des adultes de ceux des enfants et des nourrissons). Grâce à des étiquettes ou des codes couleurs, on peut également identifier l’utilité de chaque médicament (ex : premiers secours, douleurs et fièvres, maux de ventre, allergies…).  

 

1- Source : Baromètre IFOP pour le Groupe PHR « Les Français et le système de Santé », 2ème édition – 2012

2- Source : AFIPA, Association Française des Professionnels de l’Automédication

3- Source : Etude du Dr Lavaud sur les accidents domestiques, Ministère de l’Education Nationale, Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 2007

 S.M.

Share Button

Un commentaire sur “Trier l’armoire à pharmacie: le réflexe pour une automédication en toute sécurité !

  1. Pingback: Les pharmacies en ligne en questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *