Rythme scolaire réformé… rythme de travail chamboulé !

En ce jour de rentrée, ce sujet est sur les lèvres de tous les parents : la réforme des rythmes scolaires a alimenté de nombreux débats cet été. Beaucoup se posent encore la question de savoir en quoi elle consiste, bien que les points principaux aient été assimilés : une semaine de quatre jours et demi, et trois heures d’activités périscolaires par semaine.

scolairesLa question se pose alors de savoir comment nous, parents, nous allons pouvoir gérer cela tout en conservant un rythme de travail acceptable et sans tomber dans une désorganisation chaotique du quotidien.

Des frais accrus

En effet, entre une sortie des classes avancée à 15h30 ou 15h45 selon les communes et une matinée supplémentaire, les parents doivent s’occuper de leurs enfants, les emmener et aller les chercher à l’école… Cela engendrera également des coûts supplémentaires, que ce soit de garde s’ils ne peuvent pas quitter leur boulot, de déplacement s’ils doivent déposer leur enfant, ou encore aller le chercher dans une école éloignée car la plus proche n’est pas en mesure de proposer des activités périscolaires, etc. L’association Familles de France estime que cette augmentation du budget pourra atteindre jusqu’à 600 euros par mois !

Les entreprises se doivent d’être plus flexibles

Le débat de l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle revient alors sur le tapis. Comment allier vie de famille et épanouissement professionnel ? L’alternative du travail flexible se pose comme une réponse évidente, permettant de travailler efficacement de chez soi tout en gardant un œil sur ses enfants.

Les parents d’élèves ne sont cependant pas les seuls à devoir s’adapter à ces nouveaux rythmes scolaires : les entreprises doivent également se préparer afin de faciliter le quotidien de leurs employés et que ces derniers n’aient pas à choisir entre leur famille et leur travail. Rendre l’entreprise et ses salariés plus mobiles pour que le travail ne soit plus un lieu semble évident, mais selon une étude réalisée par l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise, 76% des salariés estiment que leur entreprise ne s’implique pas assez pour l’aménagement des horaires.

 

Un effort à faire de la part des entreprises donc pour permettre une plus grande souplesse aux employés, surtout lorsque l’on sait qu’il s’agit d’une approche gagnant-gagnant pour l’entreprise, les salariés… sans oublier nos enfants !

 

 

Patrick Rohrbasser, directeur général de Citrix France

 

Share Button