Ava lance le premier bracelet détecteur de fertilité

Ava-lance-le-premier-bracelet-détecteur-de-fertilité-santecool

Ava, une start-up Suisse de technologie médicale spécialisée dans les innovations en matière de reproduction et de suivi du cycle des femmes, annonce aujourd’hui le lancement de son tout premier produit en France: le bracelet Ava. Ce bracelet, issu d’une nouvelle technologie portable, suit et analyse le cycle des femmes pour déterminer leur période de fertilité.

 

Commercialisé aux États-Unis depuis l’été dernier, le bracelet Ava détecteur de fertilité compte déjà une cinquantaine de grossesses confirmées parmi les premières utilisatrices.

Comment fonctionne Ava?

Ava est un bracelet capteur qui utilise une nouvelle technologie pour détecter précisément, en continu, les jours fertiles d’une femme durant son cycle menstruel. Porté la nuit, en dormant, Ava mesure neuf paramètres physiologiques dont le pouls, le rythme respiratoire, le rapport de variabilité de la fréquence cardiaque et la température. Les fluctuations des hormones reproductives, œstradiol et progestérone au cours du cycle ont un impact sur de nombreuses variables physiologiques. La mesure de ces 9 paramètres permet de détecter une période de fertilité de cinq jours dans le cycle de la femme. En portant le bracelet Ava la nuit et en le synchronisant avec l’application mobile Ava le matin, les utilisatrices évitent ainsi l’aspect contraignant d’autres méthodes de suivi de la fertilité comme les tests d’urine ou l’observation de la température corporelle.

Enregistré comme appareil médical de classe 1 aux États-Unis, le bracelet Ava a fait ses preuves lors d’une étude clinique à l’hôpital universitaire de Zürich : il détecte une moyenne de 5,3 jours fertiles par cycle avec une précision de 89%. L’étude a été menée pendant un an sous la direction de la professeure Brigitte Leeners, spécialiste de la modélisation mathématique des cycles menstruels. Une deuxième étude clinique, est actuellement en cours, avec des résultats attendus plus tard cette année.

« Aux vues du succès du bracelet Ava au Royaume-Uni, en Allemagne et aux États-Unis et avec une grande partie de notre équipe située à Zürich la France est en toute logique, un marché clef pour nous. » explique Lea von Bidder, co-fondatrice de la société Ava. « Les Françaises – comme beaucoup de femmes dans le monde aujourd’hui – commencent à fonder des familles plus tard, rendant le suivi du cycle encore plus important pour les couples qui veulent mettre toutes les chances de leur côté au moment de la conception. La France est aussi un pays qui semble particulièrement réceptif aux solutions non-hormonales et moins invasives liées à la reproduction, c’est pourquoi nous sommes très enthousiastes à l’idée de lancer Ava sur ce marché. »

Connaitre ses cycles hormonaux

La technologie de suivi de cycle d’Ava est très prometteuse et ouvre la voie à une multitude de possibilités. La start-up travaille à l’évolution de son algorithme qui pourrait-être également utilisé dans le suivi de la grossesse.

« Beaucoup de femmes connaissent mal les signaux et symptômes associés à leur cycle hormonal qui sont pourtant essentiels pour mieux comprendre leur état de santé général » explique Léa von Bidder. « Avant, trouver des informations précises sur leur cycle était si complexe que seules les femmes essayant de tomber enceinte s’y soumettaient. Avec Ava, les femmes ont accès pour la première fois et beaucoup plus facilement, à un nombre plus important de données liées à leurs cycles. »

 

Ava est désormais disponible à l’achat et à la livraison en France sur Avawomen.com pour 249€, l’application Ava Women est téléchargeable sur App Store ou Googleplay Store

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *