Une bonne isolation pour sa maison

Les maisons anciennes sont très souvent mal isolées. 75% de déperdition d’énergie ! Heureusement, il est possible de remédier à ce problème. Explications.

Isolation-maison-santecool

 

Savez-vous que 13% de la chaleur s’échappe par les fenêtres ; 30% par la toiture, 25% par les murs, 25% par le renouvellement de l’air et les ponts thermiques (ce sont les endroits où la chaleur s’échappe) et 7% par le sol. Une bonne isolation s’impose!

 

 

Nécessité absolue de bien isoler sa maison !

Afin que la chaleur ne s’échappe pas, commencez par isoler votre toit. Renforcez l’isolation de l’épaisseur de la toiture. Pour isoler une maison à charpente de bois et une toiture en tuile : de l’intérieur, isoler la toiture avec des couches d’isolants recouverts de plaque de plâtre, à l’intérieur. et optez pour les tuiles et les voliges, à l’extérieur. Posez un isolant et recouvrez-le d’une membrane respirante puis remettez les tuiles et les voliges.

Remplacez vos fenêtres par des triples vitrages à encadrements renforcés et des châssis très isolants. Véritables boucliers contre le froid ou l’étouffante chaleur, cette isolation est deux à trois fois supérieure à celle d’un double vitrage classique. Résultat : l’économie de chauffage est réduite de 10 %.

Afin qu’il n’y ait pas de déperdition de chaleur, récupérer-la en installant une ventilation en double flux. Grâce à cette ventilation, 80 à 90% de la chaleur sera récupérée. Et vu que le chauffage électrique trop énergivore est exclu, optez pour le chauffe-eau solaire.

Ces travaux auront un surcout de 10 à 15 % mais seront rentabilisés au bout de cinq ans.

Isolez avec des matériaux respectueux de l’environnement et de votre santé!

Mais attention à votre santé et isolez votre maison avec des matériaux écologiques ! Sains, respectueux de l’environnement, constitués à partir de ressources renouvelables, régulant l’humidité et la chaleur des pièces, demandant très peu d’énergie pour être fabriqués et ne rejetant aucun polluant dans l’air, ces isolants écologiques ont tout pour plaire ! En plus de leurs impacts écologiques, ils sont sans conséquence sur notre santé, nous font faire des économies substantielles (30% d’économies en moins), sont tout aussi efficaces que les matériaux classiques d’isolation et permettent moins d’entretien de la maison.

Les matières employées pour assurer l’isolation sont soit d’origine animale (laines, feutres, plumes), végétales (chanvre, lin, paille, roseau, liège, bois, cellulose) ou minérales (terre, verre, chaux, plâtre naturel).

Bon à savoir :

Vous n’êtes pas obligé de prendre un architecte pour cette mise aux normes écologiques !

Conseils :

Avant de commencer vos travaux, demandez un diagnostic énergétique en contactant l’Espace info énergie : 0810 050 060. C’est gratuit !

Choisissez des produits certifiés NF, ACERMI (association pour la certification des produits isolants), CSTBat (Centre scientifique et technique du bâtiment. Cet établissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle conjointe du ministre du Logement et du ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, Direction Générale de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction).

Aides financières pour l’isolation

Vous bénéficierez d’une TVA à taux réduit sur l’achat des produits et sur la main d’œuvre. Vous pourrez, également, obtenir un crédit d’impôt de 25 à 40 % sur le prix des matériaux d’isolation thermique, sans la pose.

Pour plus d’informations :

www.eco-logis.com

www.batiplupm.com

www.ademe.fr

www.cstb.fr

A lire :

L’isolation bio de la maison ancienne, Patrick Le Goarnic, éditions Eyrolles, 27,14 euros.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *