Le premier patient atteint d’une leucémie Aiguë Lymphoblastique bénéfice d’un nouveau traitement

leucemie-santecool

Le recrutement d’un premier patient de l’étude Erytech qui conçoit des traitements « affameur de tumeurs » innovants contre les leucémies aiguës et autres cancers pour lesquels les besoins médicaux restent insatisfaits vient d’être annoncé. De grands espoirs en perspective.

 

ERY-ASP, connu sous le nom de GRASPA®1 en Europe, est un nouveau médicament à base de L-asparaginase qui bénéficie d’une meilleure tolérance et d’un spectre d’utilisation clinique plus large que les formes actuelles grâce à l’encapsulation et à la protection de l’enzyme à l’intérieur des globules rouges.

En Europe, ERY-ASP est en Phase III d’étude clinique chez des patients en rechute atteints de LAL, en Phase IIb dans la Leucémie Aiguë Myéloïde (LAM) et en Phase II dans le cancer du pancréas.

Aux Etats-Unis, la tolérance de ERY-ASP est en cours de confirmation dans une étude de Phase I/II par élévation de doses sur 12 à 18 patients atteints de LAL. Cette étude a été autorisée par la FDA américaine en 2013 et trois centres d’investigation sont d’ores-et-déjà ouverts pour le recrutement de patients. Ces centres sont les hôpitaux de l’Université de Chicago, de l’Université d’Ohio et de l’Université Duke.

 Le Professeur Larson, directeur du programme de recherches cliniques sur les maladies hématologiques de l’Université de Chicago, sera le principal investigateur de l’étude.

Le premier patient de l’étude a été recruté et a commencé son traitement la semaine dernière à Colombus, dans l’Ohio. Le traitement administré au patient a été produit dans l’unité de production américaine d’ERYTECH, basée à Philadelphie. Grâce à son partenariat avec l’American Red Cross, cette unité de production est en effet déjà pleinement opérationnelle pour produire des traitements au standard de qualité GMP.

 

« La L-asparaginase est une composante importante de notre arsenal thérapeutique pour soigner les patients atteints de Leucémie Aiguë Lymphoblastique, mais son utilisation reste malheureusement encore trop souvent limitée par ses effets secondaires sur les patients. La nouvelle formulation d’ERYTECH, qui encapsule le médicament dans les globules rouges, semble à cet égard prometteuse et pourrait ouvrir de nouvelles voies thérapeutiques pour soigner les patients les plus fragiles et âgés. Je suis particulièrement enthousiaste pour participer à cette étude clinique », commente Dr Rebecca Klisovic, médecin investigateur à l’Université de l’Ohio.

« Le lancement de cette étude clinique aux Etats-Unis marque une étape importante dans la stratégie de création de valeur d’ERYTECH. Pénétrer le premier marché mondial de la santé était en effet l’un des principaux objectifs de notre introduction en bourse. En parallèle, nous avons ouvert notre propre filiale américaine, reçu le soutien d’un nouvel administrateur basé aux Etats-Unis ainsi que celui de nouveaux actionnaires américains spécialisés dans la santé. Avec cette étude clinique, nous poursuivons ainsi notre implantation pour ancrer durablement Erytech sur le marché américain », conclut Pierre-Olivier Goineau, Directeur Général Délégué d’Erytech.

1 GRASPA® est la future marque de commercialisation d’ERY-ASP dans la LAL et la LAM en Europe ; ERY-ASP reste le nom de développement dans les autres régions du monde.

Share Button