« La Bombe et nous » : le film aux 12 Prix Nobel

santecool.net

Le 10 décembre le Prix Nobel de la Paix sera remis à « ICAN »(1). Depuis dix ans, dans le cadre de cette campagne, plus de quatre cents organisations agissent dans une centaine de pays du monde en faveur de l’interdiction des armes nucléaires. Douze animateurs de ces associations sont interviewés dans le film « La Bombe et NouS », douze Prix Nobel donc. Découverte.

Bien qu’il prenne clairement position pour l’abolition, le film porte l’expression des nuances et de la complexité. D’autres acteurs, partisans du maintien du dispositif nucléaire militaire y ont aussi la parole.

En France c’est un sujet tabou, domaine exclusif d’un seul homme, le Président de la République. Et encore, à peine est-il effleuré d’une phrase lors des campagnes présidentielles. L’éloignement de la guerre froide et cette omerta persistante ont pratiquement effacé l’arme atomique de la mémoire collective.

Mais l’équilibre de la terreur et son piège mortel subsistent. Parmi les 15 000 bombes de l’arsenal nucléaire mondial 5 000 sont en permanence prêtes à partir. L’épisode Trump-Corée du Nord nous rappelle que cette épée de Damoclès est toujours suspendue au dessus de nos têtes. Est-il raisonnable de continuer sans même l’ombre d’un débat citoyen ?

Cent-vingt-deux États ont voté un Traité d’interdiction de l’arme nucléaire. « ICAN », qui en est à l’origine, a reçu le Prix Nobel de la Paix. Peut-on continuer de faire comme si rien de tout cela n’était arrivé ?

 Ce film est une invitation au débat.

« L’intérêt du film La Bombe et nous est de présenter, grâce à un montage efficace, des images fortes et des interviews exemptes de toute censure des partisans de l’arme nucléaire et de ceux qui dénoncent cette arme inutile et dangereuse. Refusant un positionnement uniquement protestataire, ce documentaire compile des témoignages de scientifiques, de militaires, d’historiens, d’hommes politiques et de simples citoyens engagés sur la question de la bombe atomique, afin de laisser le spectateur se faire sa propre opinion. » (Paul Quilès, ancien ministre de la Défense, ancien Président de la Commission « Défense del’Assemblée Nationale, Président d’IDN (Initiative pour le Désarmement Nucléaire)).

« En soixante-dix minutes, ce documentaire est peut-être le plus complet sur ce sujet. Qu’il prenne parti, oui – mais comment faire autrement ? Cependant il n’est pas militant et donne la parole aux pro comme aux anti. Qu’à ce titre il puisse paraître polarisé, certes – mais cela permet de mieux comprendre les deux positions. Que les voix soient majoritairement occidentales, certes à nouveau – mais ne sont-ce pas les nôtres ? Qu’il soit complet, c’est indéniable. (Le Blog d’ Hubert Camus).

Il est vraiment temps que les citoyens cessent de fermer les yeux, de se perdre parfois dans des débats subalternes et s’engagent dans une lutte soutenue contre cette arme de destruction massive, promettant un massacre contre l’humanité. Ce film contribue grandement à cette prise de conscience. (Le Blog d’Yves Faucoup sur « Médiapart »).

 

« La Bombe et Nous », le site : http://la-bombe-et-nous.com/

 

1- « International Campaign to Abolish Nuclear weapons »

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *