La consommation de pistaches permet de lutter contre le diabète de type 2

pistaches-fait-baisser-diabète-type-2-santecool

Une étude récente présentée cette année lors de la Conférence Européenne sur l’obésité (Sofia, Bulgarie) montre que la consommation de pistaches pourrait améliorer la résistance à l’insuline ce qui permettrait de lutter contre le diabète de type 2.

L’étude fut conjointement menée par les Docteurs Monica Bullo (Human Nutrition Unit Faculty of Medecine and Health Sciences), Pere Virgili (Institute for Investigating Health, Rovira i Virgili) et ses collègues de l’Université Reus, Espagne. Consommer des fruits à coque est susceptible de réduire le risque de développer un diabète de type 2 ou des maladies cardiovasculaires.

Non seulement les fruits à coques sont riches en acides gras insaturés qui ont une action préventive sur les maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires mais, ces derniers sont aussi riches en composés bioactifs dont les propriétés anti-inflammatoires et antioxydants sont pleinement bénéfiques pour la santé.

Bien qu’il n’y ait que peu de preuves indiquant que la consommation de pistaches améliore la métabolisation du glucose, il n’existe pas non plus d’études récentes qui permettent d’évaluer l’impact des fruits à coques sur la progression de pré-diabète de type 2. Le pré-diabète est rappelons-le un des facteurs qui accroît le risque de développer le diabète.

Les chercheurs ont voulu mesurer l’effet d’une consommation régulière de pistaches sur le métabolisme du glucose et la résistance à l’insuline sur des sujets présentant un pré-diabète.

 

Ainsi 54 personnes se sont soumises soit à un régime restrictif soit à un régime aux pistaches à raison de 57g par jour. L’étude aléatoire a été conduite sous test clinique sur une période de 4 mois selon les régimes et incluait 2 semaines de repos. Autrement dit, les participants ont adoptés l’un des deux régimes pendant 4 mois suivi de deux semaines de repos, puis ont alternés les régimes.

A préciser que les régimes étaient équivalents en apport caloriques, en taux d’acides gras saturés et en teneur en cholestérol.

Des contrôles de tension artérielle, des habitudes alimentaires, prise d’indice de masse corporelle et de pratique de sport ont été menées au départ puis suivi chaque mois.

Les échantillons sanguins ont été collectés à l’origine, au début et à la fin de chaque période d’intervention.

A jeun, les marqueurs de glycémie d’insuline et la résistance à l’insuline baissent considérablement suite à un régime aux pistaches contrairement à un régime restrictif.

Si l’on compare les deux groupes, les participants soumis au régime aux pistaches ne montrent pas de baisse significative d’hémoglobine glyquée (HbA1c) et une hausse non-significative d’une réduction de sérum-LDL, qui intervient dans la formation du mauvais cholestérol. Ces éléments ont tendance à augmenter après que les participants aient quittés le programme et ne soient plus soumis aux analyses (5 participants ont quittés le programme pour des raisons personnelles).

D’autres marqueurs métaboliques tels que le fibrinogène, le GLP-1, le LDL oxydé et le facteur plaquettaire ont tous montrés une baisse importante suite à un régime aux pistaches comparé aux résultats après un régime restrictif.

D’après les chercheurs « une consommation régulière de pistaches devrait faire baisser la résistance à l’insuline montrant que la pistache joue un rôle potentiellement préventif contre la développement de diabète de type 2. »

 

Déclaration de conflit d’intérêts:

Cette étude a été financée par Western Pistachios Association (USA) et Paramount Farms. Aucune des sources de financement citées ci-dessus n’a joué un rôle dans la conception, la collecte, l’analyse ou l’interprétation des données ou dans la décision de soumettre le manuscrit pour publication.

  

Share Button

1 Comment