Chikungunya, faut-il avoir peur d’une épidémie ?

moustique-tigre-faut-il-avoir-peur-d-une-epidemie-santecool

En 3 semaines, la France est passée de 16 à 53 cas confirmés de chikungunya et de 8 à 20 cas confirmés de dengue. Une situation inquiétante concentrée sur 6 régions du sud de la France. Le nombre de personnes atteintes du chikungunya a été multiplié par 3 entre le 23 mai et le 16 juin. L’Invs renouvelle ses recommandations de vigilance.

Du 1er au 16 juin, 144 cas suspects ont été déclarés par les différentes Agences Régionales de Santé (ARS) dont 73 cas ont étéconfirmés « importés », soit :

20 cas de dengue,

53 cas de chikungunya (73% des cas source Inves) :

Aucun cas autochtone déclaré

58% des cas suspects en régions PACA et RhoneAlpes.

L’institut de Veille Sanitaire vient de publier un nouvel appel à la vigilance pour les voyageurs qui partent vers les Antilles actuellement en vigilance rouge, mais aussi en Afrique où les deux virus de la dengue et du chikungunya  sont aussi répandus.

 Les 1ères statistiques communiquées sur le nombre de cas importés en métropole de Dengue et de Chikungunya montrent une très forte augmentation des cas de chikungunya par rapport à 2013, qui avaient surtout vu des cas importés de dengue.

18 départements en vigilance rouge, où le moustique tigre est « implantéet actif » et où il représente un risquesanitaire pour la population selon la DGS.

11 départements en vigilance, où le moustique tigre a étéintercepté ponctuellement ces dernièresannées, actuellement sous surveillanceentomologique.

41 départements en vigilance jaune, en zones sensibles et sous veilleentomologique

 

JUIN-JUILLET : RISQUES D’ÉPIDÉMIE DE DENGUE AU BRÉSIL

LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL AU BRÉSIL fait craindre aux autorités françaises des risques d’épidémie liés aux cas importés par les touristes français. Le Brésil compte plus de 320 000 cas de dengue déclarés depuis le début de l’année. Ici, la dengue est endémique, le Brésil détient le triste record du pays le plus touché de la planète. L’état d’alerte a été déclaré dans 157 villes dont certaines accueillent la Coupe du monde de Foot. Les millions de voyageurs risquent d’importer en France et ailleurs l’un des virus contractés la‐bas. La Direction générale de la Santé et les agences Régionales de Santé en France sont en alerte.

À LONG TERME

2014 est annonciateur d’un phénomène nouveau, prévu pour durer : la France, l’Europe et plus généralement les pays des zones tempérées vont devoir s’habituer à vivre avec des moustiques nuisants et potentiellement dangereux de plus en plus nombreux. De fait, des dispositifs de veille et de vigilance de plus en plus sophistiqués s’organisent en France et en Europe.

LE MOUSTIQUE TIGRE VECTEUR D’UN NOUVEAU VIRUS IDENTIFIÉ : LE ZIKA

Une étude récente vient de révéler que le moustique Tigre, déjà connu pour transmettre la dengue et le chikungunya, est aussi vecteur du virus Zika, très proche des 2 premiers. Déclaré émergent depuis 2007, il a explosé depuis fin 2013 dans la zone pacifique sur 4 territoires, la Polynésie française où il a connu une épidémie majeure, l’Ile de la Réunion, les Îles Cook et l’Île de Pâques.

Share Button