Boostez votre organisme grâce aux plantes

plantes rhume-santecool

Eh oui, des plantes pour échapper à tous les maux de l’hiver ou s’en soigner, ça existe ! Alors dites adieu aux rhumes, gastros, grippes, angines ! Vive les plantes médicinales!

 

L’ECHINACEA

Alfred Vogel, célèbre naturopathe et nutritionniste suisse, fut le premier à apporter en Europe l’Echinacea purpurea au début des années 50, découverte lors d’un voyage en Amérique du Nord. À cette occasion, le chef Indien Elan Noir, de la tribu des Sioux, l’initia à l’art de guérir par les plantes. Il lui fit cadeau de graines d’Echinacea, plante utilisée comme remède universel par les autochtones. Ce fut le point de départ d’une vie de recherche et de passion pour cette plante médicinale hors du commun, reconnue pour son action sur les infections. Il décida alors de produire une gamme d’extraits de plantes fraîches à base d’Echinacea.

La qualité et l’efficacité des variétés ne sont pas toutes les mêmes selon les parties de la plante utilisées et les méthodes d’extraction. Seule l’Echinacea purpurea concentre le maximum d’efficacité comparée à l’Echinacea angustifolia, l’Echinacea pallida, etc. Alfred Vogel l’a donc tout naturellement sélectionnée après des années de recherches poussées. En 1988, le Docteur Bauer* confirmait que cette espèce présentait la meilleure stimulation de l’activité phagocytaire (= absorbe et détruit les microbes en les digérant) au niveau des macrophages : 2 fois plus puissante que les autres espèces.

L’Echinacée :

– favorise la résistance du corps et stimule les défenses naturelles.

– combattre efficacement les infections

– Renforce les réponses de l’organisme en cas de problème infectieux ou d’affaiblissement.

– améliore la résistance du corps et stimule les défenses naturelles.

– Renforce les réponses de l’organisme en cas de problème infectieux ou d’affaiblissement.

– élimine les virus et les bactéries

Elle est donc très efficace contre :

– la grippe,

– le rhume,

– la toux,

– les gastro-entérites

Des études ont démontré que l’Echinacea purpurea A.Vogel avait un effet antiviral et antibactérien sur de nombreux micro-organismes, responsables des rhumes, des états grippaux et des infections des voies respiratoires supérieures.

À cet effet antiviral, s’ajoute une action anti-inflammatoire particulièrement efficace

dans les inflammations liées aux états grippaux.

Il est recommandé de débuter la cure dès les premiers symptômes, car son action de protection nécessite 1 à 2 semaines de traitement pour être efficace. Il est possible aussi de faire une cure continue de 2 mois avec un arrêt d’une semaine entre chaque cure pour optimiser son efficacité.

PROPOLIS

La propolis est une substance cireuse de couleur foncée, élaborée par les abeilles à partir des résines exsudées par les bourgeons et les écorces de certains arbres (pin, sapin, épicéa, peuplier, aulne.). Les ouvrières s’en servent pour protéger et assainir la ruche. Après les médecins grecs, le grand savant iranien Avicenne conseilla la propolis, pour soigner les blessures par flèche. Ce fut un désinfectant et cicatrisant des plus précieux lors de la guerre des Boers, au début du XXe siècle. Toujours d’actualité, la propolis s’utilise pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Ses propriétés antimicrobiennes ; grâce à sa forte concentration en oligo-éléments et vitamines ; aident à mieux lutter contre les petites agressions propres à la saison hivernale. Sa richesse en vitamines et oligo-éléments lui vaut un effet tonifiant.

Elle contribue à renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Cette substance résineuse récoltée par les abeilles résulte d’un mélange de cire, de résine et de pollen.

LA GELÉE ROYALE

Sécrétée par les abeilles ouvrières. C’est la nourriture exclusive de la reine des abeilles. C’est le constituant essentiel de la gelée royale pouvant dépasser les 45%. La gelée royale contient énormément d’acides aminés qui conditionne chez l’homme la majeur parie des métabolismes indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Véritable concentré vitaminique, surtout celles du groupes B, contient des oligo-éléments (calcium, cuivre, fer, manganèse, phosphore, potassium, silice, souffre).

C’est l’antibiotique naturel par excellence !

LA GENTIANE

La getiane pousse dans les prés et sur les versants ensoleillés des régions montagneuses d’Europe méridionnale et centrale et est cultivées en Amérique.

C’est dans le racine de la gentiane que l’on trouve ses subtances actives : elle contient plusieurs sucres, des tanins et de la pectine.

Des études scientifiques ont pu prouver que l’administration de racine de gentiane, augmente de manière significative la production des leucocytes (globules blancs) et a donc une action pour stimuler les défenses immunitaires de notre organisme.

Contre-indications :

– allaitement (car elle rend le lait amer et le nourrisson peut le rejeter),

– ulcère (en augmentant les sucs gastriques, elle peut aggrave la maladie).

THYM

Plante méditerranéenne par excellence, le thym pousse sur les terrains rocailleux arides. Son odeur caractéristique, qui le rend indispensable à la cuisine, est due à la présence, dans des glandes microscopiques, d’une huile essentielle riche en phénols, notamment en thymol.

Le thym est bien connu pour son activité antiseptique contre les micro-organismes (champignons, levures, bactéries). Il agit aussi comme antispasmodique et décontractant musculaire. L’extrait de thym contribue à apaiser les voies respiratoires supérieures, lorsque l’inflammation s’accompagne de toux, notamment en cas de quintes sèches. Thym favorise le bien-être respiratoire.

Attention :

Ne pas utiliser pendant la grossesse.

Mise en garde : En cas de toux persistante, demandez conseil à votre pharmacien ou consultez votre médecin. Ce complément alimentaire doit être pris dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et dans le cadre d’un mode de vie sain. Respecter les doses journalières recommandées.

EXTRAITS DE PÉPINS DE PAMPLEMOUSSE

En 1980, en Flodride, le Docteur Arrich ; physicien renommé ; jardinier à ses moments perdus, découvre que les pépins de pamplemousse se trouvant dans le compost de son jardin ne pourrissait pas. Il décide alors d’analyser l’étrange phénomène. Le résultat est remarquable : le pépin de pamplemousse contient une substance qui semble plus efficace et inoffensive que tous antibiotiques. Fort de cette découverte, de nombreux instituts de recherche mondiaux dont l’Institut Pasteur lui découvre vite de larges propriétés. L’extrait de pépin de pamplemousse s’avère efficace, tant dans l’élimination des virus et des bactéries mais aussi dans celle des parasites et des champignons. Par rapport à l’efficacité des antibiotiques se limitent aux seules bactéries.

Ces recherches montrent que L’extrait de pépin de pamplemousse agit avec succès contre environ :

– 800 types de virus et bactéries.

– 100 sortes de champignons

– Et un nombre incroyables de parasites.

Ses plus :

– 100% non toxiques. Sans effets secondaires.

– Ne détruit pas les bactéries bénéfiques

– Ne touche pas au bifido-bactérie et Réduit de façon insignifiante les lactos bacillis.

La précieuse flore intestinale reste intacte.

On l’obtient en broyant les pépins ainsi que les membranes du pamplemousse.

Suite à ces résultats convainquant, le Docteur Allan Sachs a publié une série d’articles dans de nombreux magazines scientifiques américains qui font naitre un très grand intérêt tant dans les chez les médecines naturelles que conventionnels.

Aujourd’hui de nombreux médecins à travers le monde utilisent l’extrait de pépins de pamplemousse.

Les usages les plus fréquents sont :

– les coups de froids

– la grippe

– les infections en tout genre (nasales,..)

– les maladies gastro-intestinales

– les mycoses et les candidoses

– les infections articulaires

– l’herpès

A utiliser par voie interne : environ 10 gouttes dans un peu d’eau ou de jus de fruit, 3 fois/jour pendant 10 jours.

L’EUCALYPTUS

Il favorise le confort respiratoire. Dans son continent d’origine, ce bel arbre aromatique fournit la nourriture exclusive du petit animal fétiche des Australiens, le Koala. Seules les feuilles de forme allongée, poussant sur les branches âgées, exhalent le parfum caractéristique de l’huile essentielle, très riche en eucalyptol.

Au puissant pouvoir antiseptique de l’eucalyptol, s’ajoute une activité décongestionnante sur les voies respiratoires. C’est pourquoi l’eucalyptus aide à fluidifier les sécrétions bronchiques et favorise leur évacuation. D’où son intérêt dans le soin des affections hivernales avec encombrement.

LE SUREAU

Il aide à lutter contre les gênes respiratoires, notamment en période hivernale. Le sureau fait partie des arbustes les plus connus de nos campagnes. Jadis, les petits bergers vidaient les rameaux de leur moelle pour confectionner des pipeaux. Les ombelles de fleurs blanc crème donnent des baies violet foncé, agréables à consommer en jus et en confitures. Le sureau est un remède hivernal consacré par la tradition : on le prenait autrefois en infusion pour soigner les refroidissements.

Le sureau doit ses propriétés à l’extrême richesse des baies en flavonoïdes, notamment en anthocyanes. Ces molécules complexes sont susceptibles d’intervenir dans la défense de l’organisme. Grâce à ces actifs, le sureau favorise les défenses naturelles et contribue à lutter contre les gênes respiratoires, lors de rhumes et de refroidissements.

NOS COUPS DE CŒUR

– Tous les produits de la gamme Elusanes :

– Tous les fabuleux produits A Vogel :

– Les 3 chênes et ses supers compléments alimentaires 100% naturels :

 

Sophie Madoun

Share Button

8 Comments